toute
notre stratégie
L’objectif n°1 de la team Pimkie est de baisser de moitié son impact environnemental par rapport à 2019, d’ici 2030.
nos pratiques
Pimkie Positive

Différentes études et analyses d’ingénieurs textile nous ont permis de sélectionner les fibres ci-dessous, notre but étant de choisir les options qui nous permettent d’allier la réduction d’impact environnemental, la qualité des fibres, et l’optimisation de nos coûts d’achat.

+ de fibres recyclées

En 2020 nous utilisions pour la première fois des fibres recyclées pour fabriquer les produits, et notre première ambition était d'avoir au moins 10% de fibres recyclées dans les collections : objectif atteint (13%) ! En 2021, nous avons souhaité aller plus loin, en essayant d'atteindre 25% de fibres recyclées dans les collection : objectif également atteint (27%) !

Pour 2022, nous voulons intégrer au moins 30% de fibres recyclées, pour progressivement atteindre 100% en 2030.

La Viscose Ecovero®

Depuis 2020, nos collections comportent de la viscose labellisée Ecovero®. Pour info, la viscose, c’est une fibre artificielle qui associe des composants synthétiques, mais aussi naturels, comme le bois. Le label Ecovero® certifie que le bois utilisé est issu de forêts gérées de façon durable, certifiées FSC (Forest Stewardship Council) ou PEFC (Pan European Forest Certification). Vous pouvez trouver plus d’info sur le site du label Ecovero.com si ça vous intéresse ! En 2021, nous souhaitions que 100% de la viscose utilisée chez Pimkie soit moins impactante d'un point de vue environnemental: à ce jour nous avons pu atteindre 12% de viscose Ecovero dans nos collections.

Better Wash

Certains de nos jeans bénéficient d’un Better wash (“meilleur délavage”) c’est le nom qu’on donne chez Pimkie à un procédé de délavage de jean qui permet d’économiser de l’eau par rapport à un délavage classique… mais pas seulement ! C’est un traitement plus responsable, comparé aux traitements dits conventionnels qui sont utilisés lors de la phase de finition d’un jean: - diminution de la consommation d’eau
- diminution de la consommation d’énergie (électricité, chaleur etc...)
- diminution de l’utilisation de produits chimiques
- impact réduit sur la santé des travailleurs

Pour aller plus loin, on utilise la méthode EIM (Environmental Impact Measuring software - mesure d’impact environnemental), développée par Jeanologia, une société d’innovations textiles (plus particulièrement, sur le denim).
Ce logiciel a été spécialement conçu pour les usines d’ennoblissement textile, afin de les aider à mettre en place des procédés plus durables (plus d’informations sur https://www.jeanologia.com/eim/).

Better Cotton (BC)

En 2020, on est devenus membres de BC (Better Cotton), une initiative qui promeut un coton moins impactant d’un point de vue environnemental et plus rémunérateur pour les cultivateurs que le coton conventionnel utilisé généralement dans l’industrie textile. C’est une solution transitoire en attendant de trouver comment faire encore mieux, et réduire notre impact encore et encore.

Ce sont les producteurs qui sont certifiés Better Cotton et non pas le coton, c’est-à-dire que ces producteurs sont formés et habilités à utiliser des processus de production Better Cotton, mais ils peuvent également utiliser d’autres process. Les marques s’engagent donc à sourcer du coton issu de producteurs certifiés BC.

Sur 2021, nous nous étions engagés à ce que 30% du coton utilisé chez Pimkie soit sourcé BC : nous avons finalement réussi à atteindre 39% ! Pour 2022 nous souhaitons stabiliser ce résultat.

Gardez bien en tête que Better Cotton est une solution progressive : on avance pas à pas, mais sûrement, et notre but est d’utiliser à terme uniquement du coton recyclé.

Le contrôle des productions

Vous le savez, on est vraiment soucieux de la qualité de confection des produits chez Pimkie. Au moins 80% des commandes sont contrôlées sur la ligne de production avant expédition. On contrôle aussi très souvent les produits à leur arrivée, surtout ceux que l’on considère comme compliqués en confection, pour être sûr que vous ayez un produit parfait !

Les substances chimiques

Les vêtements, chaussures et accessoires Pimkie sont conformes à la législation européenne REACH qui vise à limiter la présence de substances chimiques nocives dans les produits. Mais on ne s’est pas arrêtés là : on s’est inspiré du label Oekotex et on a ajouté d’autres substances chimiques à bannir dans notre cahier des charges que vous pouvez consulter en intégralité ici si ça vous intéresse.

Le sablage

Le sablage, quésaco ? C’est un procédé qui consiste à assouplir et éclaircir un tissu. Dans l’industrie textile, il peut être utilisé pour user, délaver ou blanchir le denim en propulsant à forte pression un jet de matière abrasive, à savoir du sable. Le problème, c’est que cette méthode très répandue est nocive car les ouvriers qui y sont exposés, souvent sans protection, inhalent des poussières toxiques, ce qui entraîne des maladies graves, voire mortelles. Afin de préserver la santé des ouvriers, on interdit désormais cette technique pour nos usines.

Les origines interdites

Ce n'est pas toujours facile de contrôler toute notre chaîne de production. Mais on demande quand même à nos fournisseurs de ne pas utiliser de coton en provenance d'Ouzbékistan, de Syrie ou du Turkménistan, en gros des zones qui pourraient être problématiques d’un point de vue social et environnemental. Epuisement de la mer d’Aral, travail forcé, travail des enfants, financement du terrorisme… On s’assure aussi de ne pas travailler avec des fournisseurs ou usines en Corée du nord, et on interdit bien sûr toute matière première originaire de la province de Xinjiang en Chine, ainsi que toute sous-traitance et production dans cette région en raison des activités de travail forcé détectées par les ONG.

usines
& conditions
de travail
Les usines et les conditions de travail

Vous ne le savez sûrement pas, mais les fournisseurs et usines externes avec lesquels on collabore ne peuvent pas démarrer une activité pour Pimkie sans avoir été préalablement approuvés par notre équipe RSE - Responsabilité Sociétale des Entreprises. Pour ça, un audit social est réalisé selon le standard ICS, qui regroupe une quarantaine de marques (plus d'infos sur www.ics-asso.org). L’audit s'appuie sur nos codes de conduite fournisseur, basés sur les principes directeurs de l'OCDE, la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme et les réglementations de l'OIT (Organisation Internationale du Travail), et sur les législations nationales lorsqu'elles sont plus favorables aux employés.

Pendant ces audits, on fait attention à plein de sujets, comme le travail des enfants, les conditions de santé et de sécurité des ouvriers, les rémunérations et heures de travail, la liberté d’association, le travail forcé, la discrimination ou encore les pratiques disciplinaires. Nos codes de conduite fournisseur sont consultables ici pour les anglophones. Vous ne parlez pas Anglais ? Pas de problème, la version française arrive bientôt ! Mais, pour faire court, le document comporte le code de conduite fournisseur, la politique concernant le travail forcé, le travail des enfants et des jeunes travailleurs et les directives liées à l’environnement et à l’utilisation de produits chimiques.

On réalise ces audits tout au long de notre relation avec une usine histoire de checker régulièrement que tout soit ok. Par exemple, pour une nouvelle usine, l’audit se fait avant le démarrage et on démarre uniquement si le résultat est égal à A, B ou C. Pour les usines A & B, un nouvel audit sera réalisé tous les 2 ans. Pour les usines C, un nouvel audit sera réalisé sous 1 an, et sous 3 mois pour les usines D. Pour les usines E, on demande une preuve immédiate de résolution de l’écart critique et on les audit sous 1 à 3 mois en fonction de la nature de l’écart pour pouvoir travailler avec elles.

Tous les audits se font en “semi annoncé”, c’est-à-dire que les usines sont prévenues de l’audit mais sans leur donner la date précise. Seule une fenêtre de 3 semaines leur est donnée. En cas de non respect de nos attentes, on enclenche le plan d’actions correctives. S’il n'est pas mis en œuvre dans les délais convenus, on cesse l'activité commerciale avec l'usine concernée jusqu'à ce que celle-ci se mette de nouveau en conformité. Vous voulez encore plus de détails ? Rendez-vous sur la liste des usines et résultats des audits sociaux. Elle est mise à jour tous les 6 mois et elle représente 100% des usines connues à ce jour, avec lesquelles on travaille. Mais, comme on préfère être sûr, on effectue quand même des visites régulières pendant la production et, en cas d’anomalie, les fournisseurs concernés font l’objet d’un plan d’accompagnement particulier. En cas de manquement, nous pouvons cesser toute relation commerciale avec le fournisseur concerné, et ce dans le respect de la loi applicable et de la jurisprudence.

Pour vous donner un ordre d’idée:

  • - en 2018 et 2019 : 100% de nos usines et fournisseurs auditées pour un taux de conformité moyen de 90%
  • - En 2020, 100% des usines auditées, taux de conformité moyen de 97%
  • - En 2021, 100% des usines auditées, taux de conformité moyen de 99%

Nous avançons progressivement dans l’identification de notre chaîne de production: nous devrions être en mesure de publier prochainement une liste d’usines de rang 2 avec lesquelles nous travaillons, c'est-à-dire des usines qui teignent les tissus, qui fournissent les fils etc…, aux usines de fabrication des vêtements.

Le programme faster pour favoriser l’engagement des entreprises

Pour encourager les entreprises à progresser, on a mis en place un financement spécial pour nos fournisseurs. Il reprend les principes de “l'affacturage inversé", ou reverse factoring pour les bilingues, c’est-à-dire que les fournisseurs qui le souhaitent peuvent bénéficier du paiement anticipé de leurs factures à des conditions tarifaires avantageuses en fonction de leur performance RSE, avant la date d’échéance contractuelle. Les fournisseurs peuvent grâce à ce programme financer leurs investissements à court terme tels que l’achat de matériel ou de matières premières par exemple. Les fournisseurs hors France et Europe qui ne bénéficient pas du programme sont payés à 65 jours fin de mois. Dans le cadre de la LME, la loi de modernisation de l’économie en France et en Europe, les fournisseurs sont payés à 45 jours date de facture.

La responsabilité sociétale des entreprises by Pimkie

Chez nous, la responsabilité sociétale est très importante et nous concerne tous. C’est pour ça que le Président Pimkie, Philippe Favre, est aussi responsable des impacts environnementaux et sociaux de notre activité :

« Il est aujourd'hui devenu incontournable, en particulier pour le secteur de la mode textile, challengé pour ses impacts environnementaux et sociaux, que d'agir afin de répondre aux attentes de l'ensemble de nos parties prenantes sur le sujet de la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises).
Nous ne sommes pas parfaits, mais nous agissons dans une démarche résolue de progrès, nous prenons des engagements et nous les tenons. Toutes les équipes de Pimkie, à commencer par son comité de direction ont à coeur d'oeuvrer dans ce sens.

Parmi nos réalisations :
- Pimkie n'utilise quasiment pas de matières d'origine animale, ce en lien avec le bien-être animal et l'impact environnemental lié à l'élevage.
- Nous avons de plus en plus recours aux fibres recyclées pour fabriquer nos produits, ce sont en effet celles-ci qui permettent de limiter l'épuisement des ressources de la planète.
- Nous sommes extrêmement vigilants quant aux conditions de fabrication de nos produits, en particulier d'un point de vue humain, mais également environnemental.
Ce ne sont là que quelques exemples de notre démarche, dont vous trouverez de nouvelles expressions chaque jour un peu plus dans nos magasins, sur nos sites internet et chez nos partenaires. Merci pour votre attachement à notre marque et pour les progrès que vous nous faites réaliser. »

Pour faire court, le poste de responsable de la responsabilité sociale de l’entreprise est rattaché à la direction générale. Ça ne vous parle peut-être pas, mais c’est très important, car ça montre à quel point tous les sujets dont on vient de vous parler sont importants chez Pimkie. Des postes de chef.fe de projet et de styliste RSE ont été récemment créés afin de déployer la stratégie au cœur des équipes. Pour info, le rôle d’un ou une cheffe de projet RSE est de mettre en place, coordonner et suivre l’avancée de projets existants ou émergents, de sa propre initiative ou de celle des collaborateurs. Quant au rôle du ou de la styliste RSE, son but est d’intégrer les enjeux liés à la RSE, dont on vient de vous parler, dans la conception des produits. Un comité de pilotage spécifique, composé des différents services de Pimkie, a été mis en place pour conduire les projets en lien avec la RSE. Ce comité doit nous faire gagner en efficacité en synchronisant les énergies de chacun et en réglant les éventuels problèmes. Nous travaillons également à une analyse de matérialité (outil de construction de la stratégie RSE qui permet d’étudier les enjeux de l’entreprise), ainsi qu’à la mise en place de d’objectifs liés à la RSE applicables à l’ensemble des collaborateurs et de nos activités.

Index d’égalité professionnelle

Selon la loi dite “Loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel” promulguée le 5 septembre 2018, chaque entreprise doit mesurer sa performance en termes d’égalité professionnelle. L’index d’égalité professionnelle est mesuré via plusieurs indicateurs.

  • - Sur les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes, Pimkie a obtenu 38 points sur 40 en 2019
  • - Pour l’accès aux augmentations entre les femmes et les hommes, on a obtenu 20/20 la même année.
  • -Pour l’accès aux promotions entre les deux genres, toujours en 2019, on a obtenu 15/15
  • -Même résultat pour la part de salariés augmentés à leur retour de congé maternité pour la même année.
  • -On a aussi été notés 10/10 en 2019 concernant le nombre de femmes salariées parmi les plus hautes rémunérations.

> Grâce à tous ces résultats, notre note en tant qu’entreprise a été de 98 points sur 100 en 2019, alors que notre score était de 83 sur 100 en 2018.
En 2021, notre note est passée à 97/100.

Pas mal, non ?! Ce score est revu au cours du premier trimestre de chaque année, alors on a hâte de voir ce qu’il en sera pour la suite ! On vous tiendra au courant, comme d’habitude.

En septembre 2020, un accord interne relatif à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes et à la qualité de vie au travail a été conclu avec nos partenaires sociaux: il comprend notamment des mesures sur la mobilité professionnelle, l’accompagnement des salariés même en cas d’absence prolongée ou non, et l’adaptation du temps de travail en cas de grossesse.

Lutte contre la corruption

La loi française SAPIN 2 exige que les entreprises mettent en place plusieurs outils afin de lutter contre la corruption. Cette loi requiert que l’on contrôle nos fournisseurs afin de vérifier qu'ils ne participent pas à la corruption. Chez nous, c’est tolérance zéro en ce qui concerne la corruption et le trafic d’influence. Le non-respect du règlement intérieur Pimkie peut entraîner de lourdes sanctions allant jusqu’au licenciement, ou des sanctions pénales.
Différents moyens de mesure des risques et de contrôle internes et externes ont été établis, et notre code éthique définit lui aussi les comportements à proscrire et ceux qui sont susceptibles d’être caractérisés comme des faits de corruption. Des formations ont également été adaptées pour tous les collaborateurs. Un dispositif d’alerte interne est en place : il est destiné à permettre aux collaborateurs internes et externes de signaler tout comportement contraire à l’éthique (corruption mais aussi harcèlement, discrimination etc…).

Relations de travail

En tant qu’entreprise française, nos droits et obligations dépendent du Code du Travail français : il détermine l’ensemble des relations entre l’employeur et ses salariés pendant toute la durée de la relation de travail (embauche, contrats, conditions de travail, durée et temps de travail, suspension ou rupture du contrat de travail, salaires et avantages, hygiène et sécurité, liberté d’association, droit d’organisation, négociation collective, harcèlement et violence, etc…). Nous dépendons également d’accords collectifs internes, qui présentent dans certains cas des dispositions plus favorables pour les collaborateurs (dans le domaine de la santé ou des congés maternité et parentaux par exemple).
Sensibles aux droits humains, nous prêtons une grande attention aux sujets de discrimination, de diversité et d’inclusion, que nous prenons en compte dans les processus de recrutement et d’intégration des collaborateurs. Nous ne tolérons aucune forme de discrimination de harcèlement physique ou moral quel qu’en soit la raison. De même, toute discrimination notamment fondée sur l’origine, le sexe, un handicap, la situation familiale, la grossesse, l’état de santé, l’orientation sexuelle, l’âge, les opinions politiques et philosophiques, les activités syndicales, l’appartenance ou la non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, nation ou religion sont proscrites. Comme le précise également le Code du travail français, un comité social et économique (CSE) est obligatoire dans les entreprises d’au moins 11 salariés, ce qui est le cas pour Pimkie. Les membres du CSE sont élus par les salariés pour une durée maximale de 4 ans, et contribuent à promouvoir la santé, la sécurité, et les conditions de travail.

Les collaborateurs Pimkie ont la possibilité d’avoir recours à un service de conseil pour aider chacun d’entre eux en période de difficulté ou de crise, que ce soit au niveau émotionnel ou pratique.

Un code éthique interne a vu le jour en 2021 et a été diffusé à l'ensemble des collaborateurs. Il comporte notamment une partie sur la procédure à suivre en cas de problème dans les relations de travail (harcèlement, menaces etc.).

L’ensemble des obligations légales auxquelles nous répondons sont consultables sur le site officiel du gouvernement français https://travail-emploi.gouv.fr/ (notamment la durée du congé maternité : minimum 16 semaines ; ou congé paternité : 11 jours, et tout autre type d’information relevant de la loi française dans le cadre du travail).

ressources
humaines
la cause
animale
La cause animale

Utiliser des fibres animales pour nos vêtements, ça a un impact sur le bien-être animal et l’environnement, car qui dit pâturage ou alimentation au soja dit potentielle déforestation. Alors, on a aussi décidé de favoriser l'utilisation de laine recyclée. Et puis, si vous jetez un œil à notre site, vous verrez qu’il n’y a pas de cuir, ni d’angora, pas de vraie fourrure, ni même de nacre.

cycle de vie
du produit
Le cycle de vie de nos produits : notre bilan

Vous l’aurez compris, on aime se challenger nous-mêmes. Alors on a pris les 10 produits les plus vendus de façon récurrente en 2018 et on a réalisé sur eux une analyse du cycle de vie. On a pris en compte les impacts environnementaux du produit, de la production de la matière première utilisée à la fin de sa vie. Grâce à cette analyse, on sait que c’est la production de la matière première qui est la plus nuisible pour l’environnement, suivie de la teinture. Les principaux impacts sont la pollution de l’air (25% des impacts), les gaz à effet de serre (24%), l'utilisation de ressources non renouvelables (pétrole par exemple) (14%), l'utilisation de l'eau (10%), l'acidification (7%)... On vous a mis un petit graphique juste-là pour que vous puissiez voir par vous-même :

Bref, ce qu’on pensait s’est confirmé : on doit absolument intégrer de plus en plus de matières recyclées dans nos produits et actualiser ces analyses de cycle de vie pour savoir où on en est et s’améliorer plus rapidement. Sans ça, impossible de changer la donne pour de bon.

bilan
environnemental
Notre consommation énergétique en toute transparence

On a décidé de ne plus laisser les portes de nos magasins ouvertes en période de grand chaud et pendant l’hiver pour réduire notre consommation d’électricité. Vous pourrez y faire attention la prochaine fois que vous viendrez nous voir !

Nous avons également conclu, avec nos fournisseurs d'énergie, un contrat qui assure l'utilisation d'énergie renouvelables pour alimenter nos magasins et notre siège social, ainsi que la réintégration d'énergies renouvelables leur réseau énergétique.
Aujourd'hui, il est impossible de tracer la part d'énergies renouvelables que nous utilisons (concrètement, on ne peut pas mettre de petit traceur sur de l'énergie). En revanche, d'après notre fournisseur, nos sources d'énergie sont principalement françaises et ce qu'on appelle le "mix électrique" (la répartition des différentes sources d'électricité) en France est estimé comme suit :

  • - le nucléaire (environ 67%)
  • - l'hydraulique (environ 13%)
  • - l'énergie thermique (environ 7,5%)
  • - l'énergie solaire (environ 2,5%)
  • - la bioénergie (environ 1,9%)
La réduction
des déchets

Nos entrepôts recyclent les cartons dans lesquels les produits arrivent. Côté magasin, vous aurez peut-être observé que, depuis juin 2019, vous pouvez choisir vous aussi de réduire vos impacts sur la planète et recevoir votre ticket de caisse par e-mail. En France, cette nouvelle habitude a représenté 200km de papier économisés en 5 mois, soit 1500 kg de papier, soit 765 000 litres d’eau !

Gaz à effet
de serre : le bilan

On a aussi fait en sorte de pouvoir quantifier nos émissions de gaz à effet de serre. Cliquez là si vous voulez avoir toutes les infos en détails : Voir le bilan complet

Le fashion pact

On ne va pas faire semblant d’être les seuls à parler environnement : les plus gros acteurs de la mode s’engagent de plus en plus sur le climat, la biodiversité et les océans, et on est fiers d’en faire partie ! On est 100% conscients de l’impact actuel du secteur de la mode sur l’environnement, et on sait qu’il est urgent d’agir. Le Fashion Pact fixe des objectifs ambitieux mais réalisables pour limiter nos impacts dans 3 domaines prioritaires : le climat, en atténuant les changements climatiques, la biodiversité, en renversant la courbe de la perte de biodiversité d’ici 10 ans, et les océans, en luttant contre la perte critique de fonctionnalité des océans due au changement climatique et à la pollution. La team Pimkie soutient les objectifs de développement durable de l’ONU, qui font partie du Fashion Pact.

fashion
pact
engagements
Environment profit and loss (EP&L)

L'EP&L, c’est un peu une sorte de technique pour calculer des résultats environnementaux. Ça permet de mesurer et monétiser les impacts environnementaux d'une marque sur l'ensemble de sa chaîne d'influence selon plusieurs critères, comme les émissions de gaz à effet de serre, l’impact sur l’eau, la production de déchets... Grâce à l’EP&L, on sait que notre impact est évalué à 74 millions d'euros et que 72% de cet impact est dû aux matières premières utilisées, mais également aux procédés de teinture. Si vous voulez jeter un œil à l’analyse complète, c’est par ici : EP&L

Cet EP&L a été réalisé en 2020 sur les données de 2019: il n’a pas été actualisé depuis en raison de la crise sanitaire du COVID-19, qui n’a pas permis un fonctionnement normal de notre activité. Par conséquent, l’utilisation des données de 2020 aurait rendu impertinent un nouvel EP&L.

Textile exchange

La Team Pimkie est également membre de Textile Exchange, une organisation à but non lucratif qui accompagne les marques dans l’adoption de pratiques plus respectueuses de l’environnement comme l’utilisation de matières recyclées ou la réduction des gaz à effet de serre par exemple. Textile exchange nous donne plein d’outils pour nous aider, comme des études de marché et des données scientifiques. Vous voulez plus d’infos ? Clique ici.

Fashion Transparency Index

Initié par le collectif Fashion Revolution qui incite chacun.e à s’interroger sur les impacts environnementaux et sociaux de la fabrication des vêtements, le Fashion Transparency Index est un référentiel qui évalue chaque année la quantité de données mises à disposition publiquement par les marques, sur la base de près de 240 indicateurs. L’index prend en compte les relations avec les fournisseurs, les pratiques commerciales et leurs effets sur les travailleu.r/se.s, sur les différentes communautés concernées ainsi que sur l’environnement. Le Fashion Transparency Index permet d’identifier les axes de progrès envisageables pour les marques, et les encourage à s’améliorer et à le faire savoir de la manière la plus juste possible.

En 2021, Pimkie a obtenu un score de 29%, ce qui place la marque au 78e rang sur les 250 principales marques et détaillants de mode ! Vous pouvez retrouver l’intégralité de l’index et les conditions d’évaluation ici.

Envie d’en savoir plus ? Vous avez d’autres idées ? Envoyez-nous tout ça sur responsabilite@pimkie.com